Ecole de Danse  Fabienne Rumeau
6 Cours Irénée Cros - Foix
Tél : 05 61  02 95 11

LE COSTUME
AuXIIIème siècle, le ballet apparaît. Les danseurs, par les mouvements 
 ducorps et par la musique d'accompagnement, racontent une histoire. 
 Audébut, on imita les costumes des personnages de la cour mais on s'aperçut quec'était beaucoup trop lourd pour sauter et danser. 
L'EVOLUTION DU COSTUME
NAISSANCE DU TUTU
Pourquoi avons-nous appelé ce costume le "tutu" ? 
Même les grands connaisseurs de la langue française ne le savent pas. 
Cependant, certains pensent que cela vient du mot "tulle", ce dont estfait le tutu. 
Mais le mot n'apparaît que bien après les jupons de mousseline portés par lesdanseuses de l'Opéra dans "La Sylphide", en 1832. 
Blanc pendant prés d'un siècle, le tutu suit la mode et adopte les couleurs, mêmele fluo. 
À l'époque de Louis XIV, les danseurs portent parfois le tonnelet, sorte dejupe courte, qui est peut-être un ancêtre très lointain du tutu. 
Mais la danse évolue petit à petit, et les danseurs commencent à jeter, à battre, à tourner, à se déplacer plus rapidement, et les danseuses décidentalors d'écourter leurs jupes, devenues gênantes. 
Plus tard, Louis XV impose des tissus souples et légers, soieries, gazes,mousselines, qui permettent des formes fluides. 
Les danseuses en profitent tellement qu'après quelques accidents regrettablesdus à la liberté de l'habillement et à l'audace de la technique, le règlementde l'Opéra rend obligatoire le port du caleçon. 
Mais la danseuse Marie Sallé ose apparaître, en 1784, dans"Pygmalion", en simple corset, jupon et robe de mousseline. 
Et 48 ans plus tard, en 1832, Marie Taglioni, en dansant dans "LaSylphide", porte une robe de mousseline blanche. 
Marie Taglioni est vouée au blanc, et la mode s'installe à l'Opéra. 
En 1841, "Giselle" est crée, et l'acte 2 sera définitivement danséavec des robes blanches. 
Mais c'est à la toute fin du XIX siècle que le tutu apparaîtra vraiment. 
En effet, les "robes" vont être raccourcies pour dégager davantagela silhouette et pour montrer la technique des jambes. 
En 1890, à l'Opéra de Paris, les tutus arrivent désormais aux genoux. 
Puis les tutus raccourcissent dans tous les autres pays. 
En 1960, la mode est aux tutus très courts, montés très hauts sur la hanche,dont les volants sont bordés de crin pour les tenir raides. 
Ca y est, le tutu est né. 
Pour le plus grand plaisir de toutes les danseuses classiques...